Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

sténopé

  • Musée de la Chasse et de la Nature - "Marbre" -

    Prochaine projection  - "Marbre" -

    Dans le cadre de l'exposition de Marc Couturier au Musée de la Chasse et de la Nature à Paris
    Auditorium de l'hôtel de Mongelas – 62, rue des Archives – 75003 Paris
    Entrée libre dans la limite des places disponibles

     

    Mercredi 13 juin 2012
    de 19 h 30 à 21 h 00
    "Voir e(s)t croire"
    Séance consacrée à Marc Couturier à l’occasion de son exposition* au musée. En la présence de Marc Couturier et de Jean-François Stévenin.
     
    Marbre
    (France, 2010, 8’)
    Réal. : Jérôme Schlomoff.
    Ce film (réalisé en sténopé) met en scène, en un plan fixe, Marc Couturier, “feuilletant” son oeuvre Marbre : soit 375 lavis à l’encre de chine sur papier bouffant, et autant de bouquets de fleurs. 


    Le passe-montagne
    (
    France, 1976, 110’)
    Réal. : Jean-François Stévenin.
    En panne dans la campagne jurassienne, Georges (Jacques Villeret), architecte parisien, est pris en charge par Serge (Jean-François Stévenin), un gars du coin. Face à cet homme rude, authentique et bricoleur, Georges oublie ses préoccupations et accompagne Serge dans son rêve fou : trouver l’inaccessible combe magique…

    schlomoff, marc couturier, paraiso, cnap, frac picardie, musée de la chasse et de la nature, film sténopé

    Images extraites du film sténopé 35mm. "Marbre", Amsterdam 2010.

     

    * Présentation de l'exposition

     

    Du 22 mai au 2 septembre 2012
    Marc Couturier, « Le troisième jour »
    Musée de la Chasse et de la Nature
    Hôtel de Mongelas - 62, rue des Archives - 75003 Paris
    Entrée comprise dans le billet du musée
    Entre prolifération et arraisonnement, l’œuvre profondément spirituelle de Marc Couturier investit la torpeur estivale du musée de la Chasse et de la Nature. Ainsi, l’artiste recouvre intégralement la salle d’exposition temporaire du musée d’un monumental dessin réalisé selon sa technique de la mine de plomb. L’espace ainsi métamorphosé en forêt-paysage renouvelle notre perception de ce territoire tour à tour familier ou anxiogène, entre mythe des origines et poétique contemporaine. C’est à un autre registre du paysage, plus introspectif encore, que l’artiste fait appel en présentant à proximité de cette forêt graphique l’installation de sa Barque de Saône et de ses Douelles de foudre. Composées de simple morceaux de bois patinés par le temps et l’usage, les Douelles conduisent à cet état méditatif qui seul autorise la perception des paysages « non faits de main d’homme » qui s’y cachent. Dialoguant avec l’accrochage rigoureux des salles du musée, l’installation Vous êtes ici se compose de cinq pieds d’orangers en bronze fichés dans des bacs de porcelaine. Il compose une cosmogonie paysagère à la fois poétique et raisonnée, métaphore positive de la situation de l’homme dans l’univers. Le caractère d’étrange domesticité du musée est, enfin, soulignée par la présence du spectaculaire tapis Aucuba, l’un des derniers tissages de la manufacture nationale de la Savonnerie, dans une mise en scène inédite.

    Infos http://www.chassenature.org/

  • Lost Property - "new york zéro zéro"

    Screening of the pinhole movie "new york zéro zéro"

    Lost Property

    8 – 9 October  19 H 45

    De Leeuw van Vlaanderenstraat 33

    1061 CR Amsterdam

    schlomoff, new york, pinhole, sténopé, lost property

    still from "new york zéro zéro"

    info : www.lostproperty.cx

    schlomoff,lost property,new york zéro zéro,pinhole,sténopé

    schlomoff,lost property,new york zéro zéro,pinhole,sténopé

    schlomoff,lost property,new york zéro zéro,pinhole,sténopé

    schlomoff,lost property,new york zéro zéro,pinhole,sténopé

    schlomoff,lost property,new york zéro zéro,pinhole,sténopé

    schlomoff,lost property,new york zéro zéro,pinhole,sténopé

    schlomoff,lost property,new york zéro zéro,pinhole,sténopé

    schlomoff,lost property,new york zéro zéro,pinhole,sténopé

    schlomoff,lost property,new york zéro zéro,pinhole,sténopé

    schlomoff,lost property,new york zéro zéro,pinhole,sténopé

    schlomoff,lost property,new york zéro zéro,pinhole,sténopé

    schlomoff,lost property,new york zéro zéro,pinhole,sténopé

    schlomoff,lost property,new york zéro zéro,pinhole,sténopé

    schlomoff,lost property,new york zéro zéro,pinhole,sténopé

    schlomoff,lost property,new york zéro zéro,pinhole,sténopé

    schlomoff,lost property,new york zéro zéro,pinhole,sténopé

    schlomoff,lost property,new york zéro zéro,pinhole,sténopé

    schlomoff,lost property,new york zéro zéro,pinhole,sténopé

  • G-House le film

    G-House, Bonnieux le 22 03 2010

    Architectes KO Studio.

    Film de la projection sténopé dans le salon, autour du projet de "sténopé d'architecture" de la G-House.




    info KO Studio : http://www.studioko.fr/#/projects

  • Rencontres Internationales Paris/Berlin/madrid

    PROCHAINE PROJECTION "Amsterdam reconstruction"
     
    187306148.jpg
     
     
    Amsterdam Central Station - image extraite du film "Amsterdam reconstruction" 

     

     Les Rencontres Internationales Paris/Berlin/Madrid


    BERLIN le 5 juillet 2008 à 16H00

    CINEMA : HAUS DER KULTUREN DER WELT 

     

    Entrée libre. John-Foster-Dulles-Allee 10, 10557 Berlin. Métro : lignes S5, S7, S9, S75, station: Hauptbahnhof

     

     
     
    Ce film sténopé propose une visite de la ville d’Amsterdam à travers les chantiers de reconstruction de quatre institutions culturelles qui sont : la salle de cinéma de la Maison Descartes ; le Rijksmuseum ; le Stedelijk Museum Amsterdam ; le centre d’art W139. Ces lieux sont actuellement en travaux. Le film se construit à travers ces 4 chantiers chargés d’histoire, où la magie de l’architecture mise à nu nous plonge dans un univers étrange et dont la caméra sténopé vient nous révéler la force poétique. Tout au long de cette balade, les éléments poétiques successivement rencontrés sont confrontés à la vision d’un monde industriel, en analogie ou en opposition, avec celle de la nature intacte. Cette vision d’Amsterdam permet de créer un lien dynamique entre les quatre chantiers. Il s’agit d’une histoire de reconstruction, reconstruction de la ville à travers notre propre reconstruction du regard.


    This pinhole film offers a trip round the city of Amsterdam, through the building sites of four cultural institutions in the process of being re-vamped: the Maison Descartes cinema; the Rijksmuseum; the Amsterdam Stedelijk Museum; the W139 art centre. The work is currently being carried out in these places. The film is constructed around four building sites full of history, where the magic of architecture laid bare plunges us into a strange world and where the pinhole camera shows us the poetical power.For the length of this journey, the successive poetic elements encountered, are confronted by the spectre of the industrial world, in analogy or in opposition, with that of nature which is intact. This vision of Amsterdam allows for the creation of a dynamic link between the four building sites. Its a story of reconstruction, reconstruction of the town around the reconstruction of our own take on things.



    Dieser stenopierte Film versteht sich als Besichtigung der Stadt Amsterdam von der Seite ihrer Baustellen, von vier Kulturinstitutionen, die derzeit renoviert werden: der Kinosaal des Descartes Hauses, das Rijksmuseum, das Stedelijk Musaum Amsterdam und das Kunstzentrum W139. Der Film wird durch diese vier historisch bedeutenden Baustellen konstruiert, wo uns die Magie der bloßgelegten Architektur in eine sonderbare Welt eintauchen lässt und wo uns die stenopierte Kamera die Kraft der Poesie enthüllt. Während dieses Spaziergangs werden die poetischen Elemente, die nacheinander aufgegriffen werden, dem Blick auf die Industriewelt – analog zur intakten Natur oder aber sich dieser widersetzend – gegenübergestellt. Diese besondere Sicht auf Amsterdam ermöglicht, eine dynamische Verbindung zwischen diesen vier Baustellen herzustellen. Es handelt sich um die Geschichte einer Rekonstruktion, der Rekonstruktion einer Stadt durch die gleichzeitige persönliche Rekonstruktion des Blicks.


    Este vídeo propone una visita a la ciudad de Amsterdam a través de las obras en construcción de cuatro instituciones culturales: la sala del cine de la Casa Descartes; el Rijskmuseum; el Stedelijk Museum; el centro de Arte w139, todas actualmente en fase de remodelación. Esta película se construye a través de estas cuatro obras cargadas de historia, donde la magia de la arquitectura desnuda nos sumerge en un extraño universo y donde la cámara de estenotipo nos revela su fuerza poética. A lo largo de esta balada, los elementos poéticos sucesivamente reencontrados son confrontados a la visión de un mundo industrial, en analogía o en oposición con aquel de la naturaleza intacta. Esta visión de Amsterdam permite crear un vínculo dinámico entre las cuatro obras. Se trata de una historia de reconstrucción de la ciudad a través de nuestra propia reconstrucción de la mirada.
     
     
     
  • Casino Luxembourg - Amsterdam reconstruction

    ACTUELLEMENT EN PROJECTION "Amsterdam reconstruction"

    Exposition  LOCKED IN: THE VISIBLE

      

    187306148.jpg
    Amsterdam CS. Image extraite du film "Amsterdam reconstruction" 
     
     

    L'exposition vient d'ouvrir, si vous êtes dans le coin n'hésitez pas à venir la découvrir, c'est un beau voyage...

     

    C'est aussi l'occasion de voir le film projeté dans l'une des caves du Casino. L'écran de projection est fixé sur un mur décrépit de la cave, ce qui permet la mise en abîme des lieux filmés, en l'état de démolition, avec le lieu de la projection. La musique hante avec mystère l'espace, la même mise en abîme surgie de la bande son, dont les fracas modulent de la même manière qu'au moment de leur enregistrement. Ouvrez vos yeux & regardez avec vos oreilles...  

     

    Exposition  LOCKED IN: THE VISIBLE

    Casino Luxembourg 

    19 April – 29 June 2008
    (opening Friday 18th of April)

    LOCKED IN: THE VISIBLE
    Confronté quotidiennement à l’offensive de la science et des technologies digitales dans tous les domaines de la vie, l’homme contemporain est obligé de vivre simultanément dans le monde réel et virtuel, d’être à la fois ici et ailleurs : cela lui procure un nouveau sens de lui-même, lui ouvre de nouveaux moyens de penser et de percevoir la présence humaine. S’adapter et comprendre ce nouveau monde et cette nouvelle réalité demande beaucoup d’efforts. Dans ce contexte, l’exposition Locked-in. The Image of Humanity in the Age of Intrusion propose une analyse de quelques discours artistiques faisant référence à ce tournant auquel l’humanité fait face aujourd’hui

    Carlos Amorales, Linda Barkasz, Pierre Bismuth, John Bock, Michael Borremans, Heather & Patrick Burnett-Rose, Mircea Cantor, Alicia Framis, Miklos Gaal, Douglas Gordon, Anthony Gormley, Veli Grano, Sagi Groner, Thomas Hirschhorn, Johannes Kahrs, Victor Man, Sebastian Diaz Morales, Stéphane Pencréac’h, Jérôme Schlomoff, Yves Trémorin, …)


    Commissioners : Maria Rus Bojan, Philippe Hardy


    Project Room : Emily Bates : New Works
    Commissioner : Enrico Lunghi

     

    http://www.casino-luxembourg.lu/