Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blog

  • HOMMAGE A CHRISTIAN BOLTANSKI

    CHRISTIAN BOLTANSKI, SCHLOMOFF

    Christian Boltanski © Jérôme Schlomoff.

    CHRISTIAN BOLTANSKI, SCHLOMOFF

    Christian Boltanski dans son atelier à Malakoff. © Jérôme Schlomoff.

     

     

    Lien permanent Catégories : Blog, Photographie 0 commentaire
  • HOMMAGE A PHILIPPE LAMBERT, MON AMI SMOOTH ONE

    C'est avec une très grande tristesse que j'ai appris le décès de mon ami compositeur Philippe Lambert, connu sous le nom d'artiste de Smooth One.

    philippe lambert, soomth one, schlomoff

    Philippe Lambert. Alias Smooth one. Paris le, 29 novembre 2010. © Schlomoff

     

    Philippe se battait depuis plusieurs mois contre un méchant cancer. Il est parti hier à 15:30, à Paris. Toutes mes pensées vont à sa famille.

    Pour accompagner la lecture de cet hommage, vous pouvez écoutez, ci-dessous, la musique originale, composée par Philippe, à l'occasion de mon exposition "L'atelier Schlomoff, 100 portraits et plus si affinités" à Monaco, 2012. Cette musique faisait partie de mon installation de "chambre sténopé" au sein de cette exposition.

    podcast

    Philippe a composé la musique de la plus part de mes films sténopé :

    "NEW YORK ZERO ZERO" 2005

    "AMSTERDAM RECONSTRUCTION" 2007

    "LE PILANDROUN 2012

    "MAARTEN BRINKMAN" 2016

    https://vimeo.com/164680975

    "ILJA" 2016

    https://vimeo.com/203115074

     

    Philippe était aussi le compagnon de toutes mes aventures filmiques pour "CHANEL". C'est à lui que je demandais de m'aider pour réaliser ces projets fous de films pour les expositions CHANEL. Je n'avais pas besoin d'un assistant, j'avais besoin d'un complice de cette folie indissociable de chaque projet. L'humour et la bonne humeur étaient notre moteur, notre stimulant. Je garde, aujourd'hui, tellement de bons souvenirs de cette amitié, qu'il me semble toujours là, avec son petit regard pince sans rire, qu'il affiche sur son portrait...

    Voici des liens pour découvrir, ou écouter, sa musique.

    https://smoothone.bandcamp.com/?fbclid=IwAR0SSCzNlLSnaneBpWWJ3rQfKqW-wme19u2oDTJ9ZB48wVeXOOlwuSdYB5s

    https://music.apple.com/us/album/new-york-z%C3%A9ro-z%C3%A9ro/208853073

    https://music.apple.com/us/album/four-tracks-ep/212562344

    Aussi sa page Facebook

    https://www.facebook.com/SmoothOneSuperflux/?ref=page_internal

     

    Englih text

    It is with great sadness that I learned of the death of my friend composer Philippe Lambert, known by the artist name of Smooth One.

    Philippe had been fighting for several months against a nasty cancer. He left yesterday at 3:30 pm, in Paris. All my thoughts are with his family.

    To accompany the reading of this tribute, you can listen, below, to the 
    original music, composed by Philippe, on the occasion of my exhibition
    "L'atelier Schlomoff, 100 portraits et plus si affinités" in Monaco, 2012.
    This music was part of my "pinhole camera" installation in this exhibition.


    podcast

    Philippe composed the music for most of my pinhole films:

    "NEW YORK ZERO ZERO" 2005

    "AMSTERDAM RECONSTRUCTION" 2007

    "LE PILANDROUN 2012

    "MAARTEN BRINKMAN" 2016


    But, Philippe was also the companion of all my film adventures for "CHANEL".
    It is to him that I asked to help me to make these crazy projects of films for the
    CHANEL exhibitions, I did not need an assistant, I needed an accomplice of this
    madness inseparable from each project.
    Humor and good humor were our driving force, our stimulus.
    Today, I have so many good memories of this friendship, that it still seems to me
    there, with his little
    tongue-in-cheek glance that we can see in his portrait ...

    More info about Philippe and his music :

    https://smoothone.bandcamp.com/?fbclid=IwAR0SSCzNlLSnaneBpWWJ3rQfKqW-wme19u2oDTJ9ZB48wVeXOOlwuSdYB5s

    https://music.apple.com/us/album/new-york-z%C3%A9ro-z%C3%A9ro/208853073

    https://music.apple.com/us/album/four-tracks-ep/212562344

     Facebook

    https://www.facebook.com/SmoothOneSuperflux/?ref=page_internal



     

     

     

     

     

     

    Lien permanent Catégories : Blog 0 commentaire
  • Bonnefantenmuseum Maastricht - Pour bien finir l'année

     Walldrawing #801 : Spiral, 1996

    Sol LeWitt

    schlomoff,lewitt,bonnefantmuseum

    Dans l'ultime exposition d'Alexander van Grevenstein :

    Sol LeWitt

    Robert Mangold

    Bruce Nauman

    Richard Serra


    more info :

    http://www.bonnefanten.nl/nl/collectie/actuele_presentaties/spiral_sol_lewitt

    Lien permanent Catégories : Blog 2 commentaires
  • No comment*

    pcHh5L.jpeg

    * Pour ceux qui ne parlent pas hollandais (comme moi), voici l'explication de ce jeu de mots que je me suis permis de commettre en réaction des 200 M€ (sur 900 M€) de coupes dans le budget de la CULTURE (écrit en capital avant qu'il ne reste plus rien). Le jeu de mot est entre le mot KUNST = Art & KUT = Chatte, dans le sens sexuel, mais sorti de ce contexte, utilisé dans un langage spontané "kut" devient vulgaire & insultant, une sorte de "Fuck"...

    Lien permanent Catégories : Blog 0 commentaire
  • www.publie.net Schlomoff/Arnaudet

      A découvrir, le site de l'écrivain François Bon : www.publie.net
    Vous pouvez télécharger légalement de la littérature en ligne, à tout petit prix...
     
     
    09a4db4a6d35546c41484b42ab15ee85.jpg
    "Les rideaux de la bibliothèque Carnegie de Reims" - Rideau 1/8 - ©schlomoff 2001. 

     
     
    Schlomoff & Arnaudet | Rideaux de Carnegie
    écriture et photographie d’un même geste
      

    La question qui nous est posée à tous, avec le nouveau media, est double :
    - compte tenu que tout est possible, voix, son et image fixe et animée, comment faire que l’intervention naisse d’emblée à cet endroit où chaque vecteur interroge les autres ?
    - l’écriture ne change pas, pas plus que change la vieille écritoire en se faisant écran : ce qui change, c’est qu’elle est traversée du monde à l’endroit même où nous écrivons, que c’est l’endroit par lequel aussi nous documentons et interrogeons le monde, la mémoire.

    Je suis heureux d’accueillir ici Jérôme Schlomoff et Didier Arnaudet parce qu’il s’agit bien de cela tout ensemble : - il s’agit d’un lieu de mémoire du livre, de ce qu’il porte d’universel, la bibliothèque Carnegie de Reims, construite de 1921 à 1928. Lors de sa récente rénovation, en 2001, commande est faite à Jérôme Schlomoff, photographe, d’un film attestant pour lui de cette présence architecturale, et comment liée à la pensée, l’étude, la mémoire. Jérôme répond par un film sténopé tourné dans les magasins et les réserves. Jérôme Schlomoff a constamment sur lui un appareil Rolleiflex de 1947, il travaille dans le bâtiment à ce lien entre lumière et espace, il en trouve la matière, le dépôt ou l’inscription dans les rideaux d’origine, leur usure, leurs déchirures, l’abstraction par quoi ils semblent s’être modelés sur le bâtiment.
    - il s’agit de mettre ici en circulation, parce que la bibliothèque nous concerne tous, un document d’artiste rare, mais le format numérique nous permet d’y accéder comme si nous le tenions en main, alors que l’édition d’art ne saurait envisager cette diffusion large...

    Dider Arnaudet (lire Glissements, effacements sur remue.net) est lui aussi à la croisée de sa discipline, l’écriture, et de l’architecture. Il est publié aux éditions Le bleu du ciel, voir en particulier ses Exercices d’équilibre.

    La mise en page photographie et textes est des auteurs eux-mêmes, et si Jérôme Schlomoff appelle ses productions éditions de l’Impatience, ne pas hésiter à y voir marque de fraternité... On peut évidemment visiter en détail le blog label Impatience qu’il tient depuis Amsterdam, ou sur tiers livre, préparation à son film New York Zero Zero, notre dernier opus commun : Hoboken plan fixe.

    Il était important pour moi que Schlomoff nous rejoigne rapidement sur publie.net, et merci à lui, par ce biais, de nous amener Didier Arnaudet !

    Les rideaux de la bibliothèque Carnegie, version PDF du portfolio réalisé en 2001, tirages sur papier gélatino bromure support baryté au format 24 x 30, 8 photographies de Jérôme Schlomoff, accompagnées de 8 textes de Didier Arnaudet.

    F.Bon. 

    Lien permanent Catégories : Blog 0 commentaire