Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/03/2015

Sir EDMUND / de Volkskrant - Portrait N°13 / Rianne Letschert

schlomoff, rianne letschert, sir edmund, de volkskrant, portrait

Rianne Letschert - Professor victimology & international law - Amsterdam 24/03/2015.

19/03/2015

Projection Sténopé l'Appartement 22 - Rabat 10/03/2015

Film realized during my artist residency at "l'Appartement 22", 10 March 2015 in Rabat.

This film shows the pinhole projection in the apartment. One can see the Avenue Mohamed V, the Moroccan Parliament, and the building of the Moroccan Telecom projected upside down on the walls, and a semi transparent paper screen suspended in space.

PINHOLE PROJECTION - "L'APPARTEMENT 22" from JEROME SCHLOMOFF on Vimeo.

Curator : Abdellah Karroum

Assistant curator : Maud Houssais

Information L'APPARTEMENT 22

http://www.appartement22.com

 

16/03/2015

Sir EDMUND / de Volkskrant - Portrait N°12 / Debby van Riel

schlomoff, debbie van riel, sir edmund, de volkskrant, portrait

Debby van Riel - Virologist - Amsterdam 06/03/2015.

05/03/2015

Appartement22 - Résidence d'artiste - Rabat - Maroc

« Projection Sténopé » Appartement22 – Rabat – 9/13 Mars 2015

 

 Projet présenté par Jérôme Schlomoff – Amsterdam – Janvier 2015

 

 

 

 

appartement 22

« Projection sténopé » l’Appartement22. Photo de la première installation en mars 2007. Photo DR, courtesy A. Karroum.

 

 

Petit historique

 

En mars 2007, j’ai été invité à l’inauguration de la Bibliothèque Associative Internationale d’Art Moderne & Contemporain, de Rabat, pour faire des portraits des membres fondateurs. C’est à cette occasion, qu’Abdellah Karroum m’a fait visiter pour la première fois, l’Appartement22. Il m’a proposé de m’inviter, prochainement, en résidence pour réaliser un projet de mon choix. Je lui ai alors répondu : « Pourquoi prochainement ? Si tu as une perceuse, je peux te faire un trou dans le store de l’appartement, et tu auras de suite une installation sténopé, originale et permanente, sous la forme d’une projection renversée, de la vue sur la rue, dans l’appartement. »

 

Nous avons convenu de faire ce simple trou, comme première installation, et que nous prendrions le temps de développer ce projet ultérieurement…

 

Il n’y avait pas de perceuse, mais dans la boîte à outils, j’ai trouvé une chignole et j’ai fait un trou, trop petit pour fonctionner correctement, alors je l’ai élargie, avec un gros tournevis. Ce trou était un peu « moche », mais c’est bien toute l’avenue Mohamed V, qui se projetait à l’envers dans la pièce, lorsque le store était fermé…

 

Aujourd’hui, C’est dans le but de « réactiver » ce projet initial, que je suis invité à reprendre & développer la « Projection Sténopé » de l’Appartemment22.

 

 

Le Principe de la chambre noire

 

La camera obscura (chambre noire), munie de son sténopé (œil étroit), est l’ancêtre de l’appareil photographique.

 

Il suffit de prendre n’importe quelle boîte étanche à la lumière et de percer un petit trou en guise d’objectif.

 

La lumière qui entre dans la boîte, par l’étroitesse de ce trou, subie simultanément les deux effets optiques suivants :

 

Focalisation

l’image projetée par la lumière, au fond de la boîte, est nette.

 

Diffraction

l’image projetée par la lumière, au fond de la boîte, est à l’envers (haut-bas), et inversée (gauche

droite).

 

 Avec le dessin ci-dessous, je vous invite à entrer dans une « camera obscura géante » pour observer ce phénomène.

 

 

images-1.jpg

Illustration D.R.

 

Du sténopé à la « Projection Sténopé », en passant par le « Sténopé d’Architecture »

 

J’ai toujours fait des photographies avec des appareils sténopé. J’en ai fabriqué de toutes sortes. Travailler avec un sténopé me permet de travailler autrement. C’est se « débarrasser » de « l’encombrante » technologie photographique, pour faire des images, avec un minimum de moyen.

 

En 1996, je me suis basé sur le principe de la chambre noire pour réaliser mon premier « Sténopé d’Architecture ». Dans ce contexte, je transforme l’architecture en appareil photo. Je mets le bâtiment au noir, et je fais un trou (sténopé) aux fenêtres. L’architecture devient un appareil photo géant. Derrière chaque fenêtre, je fais des photographies de la vue observée, en plaçant un négatif en face du trou, que j’expose à la lumière qui entre par ce trou et projette l’image du dehors sur le négatif. J’ai eu recours au sténopé pour répondre à la demande qui m’était faite, de faire le lien en « Architecture & Photographie ». Quel meilleur lien que de transformer l’architecture en appareil photo, pour photographier ce que l’architecture nous donne à voir à travers ses « ouvertures sur le monde », que sont les fenêtres, comme autant d’objectifs en attentes ?

 

En 2000, je me suis encore basé sur ce principe pour me fabriquer une caméra 35mm sténopé en carton. Une fois de plus, le recours au sténopé m’a permit de réaliser un projet que je ne pouvais pas envisager financièrement. Mais le plus important, c’est que les contraintes techniques que j’ai rencontrées, tout au long de cette expérimentation, m’ont conduit à élaborer un langage cinématographique propre à ce dispositif.

 

En 2007, lorsqu’il a été question de m’inviter pour réaliser un projet de « Sténopé d’Architecture » de l’Appartement22, j’ai de suite pensé, qu’en attendant de faire ce « sténopé d’architecture », je pouvais mettre en place la « projection sténopé » qui nous permettrait de d’observer ce phénomène optique, comme si nous étions dans l’appareil photo. Ce geste spontané, de faire un simple trou, pour nous offrir la vision d’une projection sténopé dans un espace choisi, est différant de celui de se servir de l’architecture pour faire des photographies du monde qui l’entour. Ici, il est question de vivre émotionnellement l’expérience « renversante » de pénétrer dans la chambre noire de l’appareil photo pour observer la « projection sténopé ».

 

Au-delà de cette approche, je souhaite profiter de la « réactivation » de ce projet de « Projection Sténopé », pour expérimenter et développer certaines interventions autour de l’idée de projection…

 

 

Le projet

 

1Réalisation d’un nouveau trou sténopé dans le store de la pièce principale de l’Appartement22

 

2Calfeutrage au noir des éventuelles ouvertures au jour.

 

3Réalisation d’un film numérique de la projection dans la pièce.

 

4Expérimentation pour l’installation de petits écrans en papier calque et de miroirs, suspendus dans

l’espace…

 

5Réalisation d’un tracé au mur, de la projection sténopé, comme un dessin au trait de la projection.

Il serait visible lorsque le store est ouvert (installation éphémère, pour la durée de la résidence) Je

réaliserai des photographies & un film numérique pour garder mémoire de ce dessin.

 

6 Un workshop autour du sténopé, sera organisé avec Jeanne Mercier, de l'association Afrique  in

Visu

 

infos Appartement22

http://www.appartement22.com/spip.php?article398

 

infos Afrique in Visu

http://www.afriqueinvisu.org/

 

 

22/02/2015

Sir EDMUND / de Volkskrant - Portrait N°11 / Marije Osnabrugge

Sir EDMUND, the weekend magazine of the newspaper "de Volkskrant" invites me to make a portrait every two weeks for the heading : "NIEUWE GEZICHT" (new face).

Portrait N° 11 Marije Osnabrugge

Marije Osnaburgge is Art Historian at the University of Amsterdam

schlomoff, marije osnaburgge, sir edmund, de volkskrant, portrait

Marije Osnabrugge - Art Historian - Amsterdam - 11/02/2015.

To read the interview & apreciate the photo publication, buy Sir Edmund, with "de Volkskrant", this weekend.

 
1 2 3 4 5 6 7 8 Page suivante